Les différences entre une stratégie SEO et SEA

Malgré la divergence entre référencement naturel (SEO) et payant (SEA), ces deux canaux d’acquisition sont vus comme additionnels.

SEO : définition

Le SEO (référencement naturel) est une méthode se basant essentiellement sur la conception récurrente de contenus de qualité et pertinents pour l’utilisateur. Le SEO est un acronyme correspondant à « Search Engine Optimization ». Il s’agit d’une technique se caractérisant par l’optimisation d’une plateforme internet afin de lui offrir la possibilité d’être parfaitement référencé sur un mot-clé, ou bien un groupe de mots-clés. Le référencement naturel a pour objectif l’amélioration du portail web concerné dans le but que ce dernier réponde le plus parfaitement possible aux demandes et aux besoins des différents algorithmes des moteurs de recherche. Une plateforme parfaitement référencée est donc parfaitement optimisée au niveau du SEO.

 

Les algorithmes sont dissimulés par les différents moteurs de recherche et surtout ceux utilisés par Google. Cependant, on sait que ces derniers étudient plus de 200 aspects afin de positionner un portail web. Parmi eux, voici les quatre ayant la plus grande importance :

 

  • Qualité de l’hébergement (durée de chargement des pages internet) ;
  • Contenu présent (qualité, pertinence, fraîcheur et richesse) ;
  • Popularité (nombre de liens entrant qui viennent  d’autres portail web pertinents) ;
  • Et enfin, attitude des utilisateurs (durée de visite, nombre de pages visitées     ou encore taux de rebond).

Ces différents aspects en engendrent d’autres. Finalement, le référencement naturel s’attelle de façon prioritaire à l’amélioration du portail web pour ces facteurs, en se penchant également sur les points sous-jacents. Le référencement naturel demeure une technique d’optimisation sur le long terme. Sachez également qu’il est tout à fait possible de mêler SEA et SEO.

Qu’est-ce que le SEA ?

Le SEA, qui signifie Search Engine Advertising, est une technique se servant seulement d’annonces payantes. Il s’agit d’un mécanisme de publicité web se basant sur un jeu d’enchères. L’annonceur a la possibilité de retenir différents mots-clés sur lesquels il désire dévoiler ses annonces, il conçoit ses annonces (en nombre illimité), il renseigne l’enchère maximale qu’il peut payer pour un clic et enfin, il détermine ses budgets quotidiens.

Puis, le mécanisme met en concurrence la totalité des annonceurs qui désirent apparaître sur un mot-clé spécifique. Et, c’est évidemment celui qui offre le plus qui gagne. C’est un système au CPC (Coût Par Clic). Néanmoins, il faut savoir que des variantes existent et qu’il y a un point de modération. Il s’agit du Quality Score.

Ainsi, si une annonce affiche une plus grande efficacité (exemple : taux de clic) qu’une autre annonce, mais que son enchère se révèle être moindre que cette autre annonce, c’est quand même elle qui pourra être dévoilée de manière préférentielle. Le moteur de recherche Google cible continuellement, et peu importe le contexte, à la qualité des réponses qu’il offre à ses internautes même si cela affecte son propre chiffre d’affaires. Au contraire du SEO, le référencement payant est une stratégie de court terme. Par conséquent, il est idéal de s’en servir au tout début d’une activité.

SEO et SEA : les différences

Ces deux techniques de référencement ne s’opposent pas forcément    . Effectivement, une stratégie digitale parfaitement conçue les utilisera en commun. En règle générale, tout dépend du temps et du budget du client. Ce sont bel et bien ces deux points qui déterminent si vous vous servirez du SEO ou du SEA.

Le référencement naturel pour le long terme

Le SEO est toujours recommandé pour une stratégie de long terme par rapport au référencement et à la popularité d’un portail web. Il s’agit de l’unique façon de référencer un site sur le long terme. Le référencement naturel nécessite également ce qu’on appelle un audit SEO (aussi nommé audit web) qui offre la possibilité de rectifier le tir en corrigeant des erreurs.

En outre, près de 85 % des internautes n’effectuent jamais de clics sur les liens sponsorisés. Le référencement naturel demeure l’unique façon d’avoir accès à ce trafic conséquent (il s’agit du trafic organique). Néanmoins, ne perdez pas de vue que cette technique nécessite un travail régulier majeur. Effectivement, optimiser le positionnement des pages internet nécessite un savoir-faire technique poussé et également une bonne dose de patience.

Le référencement payant pour le court, le moyen et le long terme

Grâce au référencement payant (SEA) et aux landing pages, vous pourrez obtenir vos premiers prospects en seulement quelques heures. Cela est parfait par rapport au court terme ou dans le but de tester un marché ou une offre.

Puis, pour le moyen et le long terme, il est également tout à fait possible comme dit un peu plus haut de mêler référencement naturel et payant. Afin d’acquérir du trafic, c’est une solution idéale. En outre, le SEA peut offrir la possibilité d’intégrer des annonces sur des mots-clés inaccessibles pour le référencement naturel puisque présentant une trop forte concurrence. Et si les campagnes sont quant à elles parfaitement pensées et conçues, les budgets à injecter ne sont pas du tout conséquents.

Connaissez-vous le SEM (Search Engine Marketing – SEO + SEA) ?

Le SEM est un mélange de deux techniques (référencement gratuit + payant) représentent ce que l’on appelle le SEM pour Search Engine Marketing. Afin d’optimiser la notoriété et la visibilité d’une société, une stratégie SEM pertinente et adéquate est nécessaire au succès d’un portail internet.

Option « gratuite » versus option payante

Une autre divergence entre référencement naturel et payant concerne les coûts liés. Le référencement naturel représente une option « gratuite » vu que vous n’avez rien à régler à Google afin d’être visible sur le moteur de recherche et décrocher du trafic. Ainsi, si vous possédez des connaissances adéquates dans le domaine du référencement naturel, vous n’avez pas besoin de débourser des sous afin que votre plateforme web soit visible. Néanmoins, il sera nécessaire d’y travailler un minimum de temps afin que votre stratégie SEO soit efficace.

Au contraire, il faut payer Google par rapport au référencement payant afin d’être visible. Une fois vos annonces émises, il faut payer à chaque fois qu’un utilisateur effectue un clic sur l’une de ces dernières. Signalons que le coût du clic change grandement selon le milieu d’activité et les concurrents.

La rapidité de résultat

Une divergence entre référencement naturel et référencement payant concerne également la rapidité des résultats. Le référencement payant offre la possibilité d’avoir une visibilité presque instantanée sur le moteur de recherche Google. Ainsi, quand la campagne débute et les annonces sont confirmées, ces dernières pourront être présents tout en haut des résultats de recherche.

Par contre, il est nécessaire de faire preuve de patience pour le référencement naturel. Souvent, à la suite du lancement d’un portail web, il faut attendre des semaines voire plusieurs mois afin de décrocher d’excellentes positions. En effet, il faut souvent un délai spécifique avant que le mastodonte Google n’offre « sa confiance » à un nouveau portail internet. Et cela est valable qu’il s’agisse d’une plateforme vitrine ou d’une conception de boutique web.

Différence de fonctionnement entre référencement naturel/payant

Parallèlement, concernant le fonctionnement, il y a une réelle divergence entre le référencement naturel et payant. Effectivement, la logique du SEO est en opposition avec celle des liens sponsorisés. Découvrez le concept de chaque moyen d’acquisition. Vous saurez par conséquent de quelle façon optimiser le référencement d’un portail web.

Découvrez le référencement naturel dans ses lignes majeures !

Vous ne connaissez pas grand-chose au référencement naturel ? Sachez alors que le référencement naturel se base sur les piliers suivants : contenu, performances techniques, notoriété ou encore expérience client. Afin qu’un portail web soit visible de façon « naturelle », il est nécessaire de l’optimiser en fonction des quatre points antérieurs. Une fois cela effectué, le moteur de recherche Google lui offrira assez de crédit dans le but de le positionner tout en haut des différents résultats de recherche.

Néanmoins, sachez que le classement décroché est lié au niveau de concurrence. Si la concurrence est conséquente, il faut envisager plus de travail sur le référencement naturel par rapport à votre communication digitale. Cela est valable notamment pour les grandes villes.

Concept de Google Ads

Concernant le référencement payant, il est nécessaire de commencer une campagne Search, dans le but de dévoiler les résultats de recherche. C’est une nette divergence entre le référencement naturel et le référencement payant.

Durant la conception de la campagne, il faut indiquer au moteur de recherche Google les différents mots clés sur lesquels se positionner. De façon générale, un réglage spécifique doit être effectué : lieu géographique à viser, stratégie d’enchères ou encore budget quotidien à injecter. Et les annonces doivent être écrites. Lorsque la campagne débute, le portail web peut être présent instantanément tout en haut des résultats de recherche.

SEO et SEA : des aspects de classement différents

Voici la dernière différence majeure entre les deux référencements. Elle concerne les critères de classement. Dans le domaine du référencement naturel, Google se sert de plus de 200 critères afin de positionner les portails web. Et comme déjà dit, il se répartissent en différentes familles : le contenu, les performances techniques, la popularité de la plateforme ou encore l’expérience utilisateur. En fonction du seuil d’optimisation par rapport à ces quatre points, un portail possède un classement plus ou moins positif.

Dans l’univers du référencement payant, la logique de classement n’est pas identique. Le positionnement d’une annonce SEA est lié au coût par clic maximum déterminé et du score de qualité décroché. Google prend en compte trois aspects pour donner ce score : l’aspect qualitatif de la page de destination, celui de l’annonce ainsi que le CTR (taux de clic) attendu.

Bref, c’est une autre différence majeure entre SEO et SEA. Néanmoins, garder en tête qu’améliorer la visibilité d’un portail internet nécessite quelquefois de vous servir des ces deux outils simultanément … si votre budget et votre temps le permettent !

Dernière différence entre référencement gratuit et payant : durabilité des résultats

Quand un portail web obtient un bon positionnement naturel sur Google, c’est en règle générale durable. Ainsi, une plateforme internet située en toute première position dans les résultats naturels Google va conserver, la plupart du temps, sa position durant des années. SEO = long terme.

Au contraire, le référencement payant a des effets plus courts. En effet, dès que les campagnes sont stoppées, les annonces ne sont plus émises. Par conséquent, le portail web perd toute sa visibilité.


A découvrir

Contact
Lire l'article

Contact